NOTRE PATRIMOINE
 
 
Les châteaux de Lavans lès Dole...
 

Deux châteaux se trouvent au cœur du village, un château du 12ème siècle avec son porche classé aux monuments historiques, siège actuel de la Mairie, l’autre château date lui du 19ème siècle...

 


          
Château du 12ème siècle qui abrite la Mairie de Lavans lès Dole. (cliché datant de 2016)

















                               Château du 19ème siècle   (cliché datant de 2016)




Au Moyen Âge, la seigneurie de Lavans appartenait aux comtes souverains de Bourgogne et les terres étaient cultivées par divers exploitants qui versaient une redevance.


Au 12e siècle, un château fut construit à proximité de la chapelle existant à l’époque par les comtes de Bourgogne. Une grosse tour carrée lui donna une allure de forteresse jusqu’au début du 18e siècle, époque de sa démolition. Façades et toitures de la tour et de la poterne furent inscrites aux Monuments Historiques par arrêté du 9 octobre 1970. A proximité, un autre château moderne fut construit entre 1858 et 1864...

Au 13e siècle, Alix, comtesse palatine de Bourgogne partagea ses biens entre ses enfants, l’un d’eux, Etienne de Bourgogne recevant Lavans. Devenu chanoine à Besançon, ce dernier institua son frère Otton comme légataire universel en 1298. Les héritiers d’Otton conservèrent ces biens, mais au 15e siècle, Marie de Bourgogne dut en vendre une partie pour s’armer et pouvoir lutter contre les attaques de Louis XI.

Au 14e siècle, la famille Perrenot de Lavans possédait le fief de la mairie. Il se composait d’un château fort et d’un droit de couper du bois en forêt de Chaux. Plusieurs membres se déclarèrent seigneurs de Lavans. Divisé au 16e siècle, ce fief devint, pour moitié propriété de la famille du Balay, des filles l’apportant en dot, faisant apparaître les noms de Jean d’Andelot, Claude Béreur, Claude Arvisenet ou encore Ethernoz, Eucher Ermenfroy de Broissia, Jouffroy Gonsans, etc... La seconde moitié appartenut à Daniel Privey avant d’être portée en dot à Alexandre Ignace de Santans, puis à François Bernard d’Espiard de Saux et enfin dans la maison Terrier.


Ce château médiéval servait encore de presbytère lors de la guerre 1914/1918.



Dans les années 60, les deux châteaux furent rachetés par le département, puis en 2000
la Commune en fit l’acquisition dans le but de transférer la mairie dans une partie des bâtiments et de créer deux appartements locatifs. Depuis juillet 2004, les habitants de la Commune peuvent accéder à cette Mairie moderne réalisée dans le respect de l’architecture de l’époque sous les conseils des Architectes des Bâtiments de France. A ce titre, la Commune a été récompensée par le Jury du concours les « Rubans du Patrimoine » en recevant le prix départemental 2005. En 2017, il a fallu revoir l’accès à la mairie avec la mise aux normes de l'accessibilité (cheminement, place de parking PMR « personne à mobilité réduite » ) et notre château affiche une autre facette !

Mairie_Lavans_les_Dole
(cliché datant de 2018)

Quant au château du 19ème siècle, acheté à l’époque en copropriété avec la Communauté de Communes de Serre et Chaux (devenue le Grand Dole) il abritait au rez-de-chaussée la cantine-garderie du R.P.I. pendant la période scolaire et le C.L.S.H. pendant les vacances.

En 2015, ce dernier est mis en vente. D'importants travaux sont à effectuer et ce château mérite d'être occupé et de rester vivant à l'année. Le profil recherché est celui d'un couple capable de réaliser les travaux, d'habiter sur place au sein du château et d'avoir comme projet de le faire vivre à travers des appartements locatifs ou des chambres d'hôtes. Plusieurs demandes n'ont pas abouti, mais en 2017, un compromis de vente a été acté! Notre acheteur se présente avec un projet, bien construit, en cohérence avec le caractère patrimonial du site et la vocation de notre village. Bref, de quoi lui rendre sa vie de… château !




A savoir qu'en 1588 il y aurait donné asile au célèbre historien Louis Gollut fuyant Dole ravagée par la peste...


  
 
L'Eglise de Lavans lès Dole


L'église a été construite au XIXème siècle sur l'ancienne chapelle et placée sous le vocable de Saint Didier.
Depuis 1991, un magnifique clocher à l'impérial domine le village. Il a succédé à une flèche élancée vers le ciel, laquelle avait déjà remplacé un clocher comtois.

Construite donc au XIXème siècle sur l'ancienne chapelle castrale, son choeur rectangulaire et voûté, plus étroit que la nef semble correspondre à cette chapelle. Auparavant, l'église paroissiale se trouvait à Lavangeot. La toiture de l'édifice fut remplacée en 2005. Dans cette église reposent plusieurs défunts issus des grandes familles ancestrales, comme en témoigne l'existence de nombreuses pierres tombales. Parmi celles-ci, celle de Marie-Thérèse Terrier de Mailley (1643 - 1709) qui fut une bienfaitrice de l'église. (Source : Pays Dolois)

 

 

 

Le père Gabriel Cissé, qui est originaire du Sénégal, est le curé des six paroisses du doyenné Nord-Jura.
Il est aidé par le Père Faustin Mombango, prêtre, qui est son vicaire et qui vient du Congo Kinshasa.


La Maison du Doyenné Nord-Jura (Cure) se situe aussi à Lavans Lès Dole.
Vous pouvez retrouver les adresses et numéros de téléphone sur notre site, dans la partie "Infos Pratiques"



Au pied de cette église se trouve un cimetière, c'est d'ailleurs l'unique cimetière disponible sur le territoire communal.  La mairie de Lavans-lès-Dole en a la gérance et
instruit les demandes de concessions et de renouvellements de concessions. Merci de vous adresser directement en mairie pour connaître les tarifs ainsi que la durée des concessions.